vendredi 15 août 2014

Ce jour, pour les grenouilles de bénitier...


14 commentaires:

Henri Zerdoun: a dit…

Bonjour,
Il m'arrivera de mettre la même photo sur ce blog et sur ma page facebook ainsi d'autres pourront les voir...
Bonne journée,
H.Z

Anonyme a dit…

"Et vous pouvez toujours boire un verre à la cuisine avec Mélanie, qui possède un père fouettard comme les Hespérides; elle vous permettra peut-être de l'effleurer."

André Hardellet. – Lourdes lentes, 1969

MF

François a dit…

Cette prise de vue est complétement surréaliste!!
Ils auraient beaucoup apprécié.
André Hardellet écrivait des textes de chansons ???
Dites m'en plus MF.

Gilbert a dit…

Permettez moi François de vous répondre, oui, il avait écrit entre autre une superbe chanson repris par Guy Béart et Patachou.
Il avait fréquenté G.Brassens Doisneau etc, etc,

le bal chez temporel

Gilbert a dit…

Mille excuses
voici
Mon lien:

https://www.youtube.com/watch?v=EJkoXDbayJQ

Anonyme a dit…

"Lourdes lentes" est un texte vaguement érotique qui avait fait scandale en 69! (pourtant année Gainsbourg). Il ne vous a pas échappé que l'eau bénite en si grande quantité provient toujours de Lourdes. On peut remarquer que le récipient qui fuit donne de l'eau ferrugineuse et qu'une main solidaire a mis une serpillière...
Mais où un esprit pervers a-t-il trouvé cette merveille? :-)
MF

Henri Zerdoun: a dit…

Oui MF ce texte fut censuré par Raymond Marcellin.
L'esprit pervers à trouvé cette merveille au sens propre et figuré dans l'église ST Sulpice et croyez moi ça vaut le déplacement car j'y ai vu des femmes remplir des bidons plastique de 5 litres de cette eau.
H.Z

Anonyme a dit…

Henri, je croyais tout connaître de Saint Sulpice... les anges, l'endroit où Victor Hugo fut baptisé et marié, les orgues du dimanche matin et tout et tout... l'eau bénite en bouteille est rapportée dans toute la France par des pélerin-e-s ; c'est ce que j'ai appris lors de séjours dans l'Aisne où se trouvent encore de nombreux descendants d'émigrés polonais catholiques, arrivés après la guerre de 14 pour retravailler la terre de Craonne. Outre l'eau bénite omni-présente, les cheminées affichent toutes une photo du pape... je ne doute pas que "François" sourie à Saint Sulpice...
MF

Zoë Lucider a dit…

Peut-être avez_vous assisté à un détournement. Cette eau est revendue à prix d'or dans de petites fioles.

Henri Zerdoun: a dit…

Non, non Zoë, c'est "libre" d’accès et vous pouvez vous "servir librement".
Mais,si cela avait été payant, il est "amusant" de penser que ces femmes que j'ai vu remplir des bidons commettaient le péché de vol dans une église.

Nicole Giroud a dit…

Je peux écrire une horreur? De loin cela ressemble à un délicieux capuccino...

Gilbert a dit…

Alors la vous avez fait fort Henri.
Et quel humour il y a dans cette prise de vue.
Georges Brassens aurait aimé ce clin d'oeil a la piété des bondieusard.

https://www.youtube.com/watch?v=39L9nOL9Zfc

jana a dit…

à propos de péché (véniel ?)

Je confesse ici une anecdote, d'il y a longtemps.. j'avais 20 ans.
Un cadeau de ma grand mère bretonne : un voyage à Lourdes.
J'étais déjà un petit peu pas très croyante, mais des voisines à ma grand mère m'avaient demandé de leur ramener de l'eau.
Bonne fille, j'en ai ramené. Au retour le train.. un four. Pas de clim à cette date.. J'en ai bu, beaucoup bu.
A l arrêt à la gare de Rennes, une fontaine, pas bénite ! j'ai rempli mes deux bouteilles.
Une semaine plus tard, une des bénéficiaires m'a certifié que sa migraine avait beaucoup diminuée.
C'est ainsi que j'ai découvert l'effet placébo.
Me condamnez-vous ? si oui, quelle pénitence ?

Henri Zerdoun: a dit…

Ho ! que c'est vilain!Que de tromper ainsi son prochain.
Pour votre pénitence vous couperez votre eau avec du pastis.
Et que l'on vous y reprenne plus.

Archives du blog