lundi 10 mars 2014

Cabotiner...


9 commentaires:

christiane a dit…

Ah les chaussures, soigneusement rangées au bas du mur ! On se croirait un soir de Noël au pied du sapin ! Radieuse danseuse dans un radieux printemps.

François a dit…

Quel contraste entre la verticalité des arbres au second plan et ces longues jambes à l'horizontal.
Le détail des chaussures montre effectivement que l'on a affaire à une personne méticuleuse.

Nicole Giroud a dit…

Mais pourquoi "cabotiner"?

Isabelle a dit…

Je pense que Henri à voulu dire que cette jeune femme voulait se montrer en "spectacle".
Le mot cabotin s'adressait aux gens du spectacle qui effectuaient des tournées.
Aujourd'hui, le mot est devenu un peu péjoratif et signifie vouloir se montrer en spectacle.
Mais c'est ce que je suppose et c'est a Henri de répondre.

Pascale a dit…

Il faut une sacrée dose de courage pour être ainsi sur ce parapet car derrière c'est le vide et en contrebas c'est la Seine.
Je pense aussi qu'Henri à voulu monter ce que l'on peut faire comme "cabotinage" pour avoir son quart d'heure de célébrité.
A lui de nous dire.

Henri Zerdoun: a dit…

Je n'ai rien à dire de plus que ce que vous avez dit Isabelle.
Je ne connais pas cette jeune femme, j'ai été surpris comme vous par cette position et à cet endroit (au dessus de la Seine)
Bien à vous tous.
H.Z

Gilbert a dit…

Très juste Isabelle, j'ai été voir cette définition dans un dictionnaire en ligne et à la vue de cette photo je comprends le titre d'Henri.
Les chaussures au pied du mur sont le détail amusant et démontre ce qu'elle avait choisi de faire.
Alors à propos de cabotin:

http://www.youtube.com/watch?v=6dbPwWsrlRc

Eric a dit…

Dans cette image, j'y vois une belle rencontre avec une certaine forme de grâce et la lumière
Grâce dans la posture, la délicatesse des mains posées sur le mur comme une retenue au vide.
La présence de la lumière donnant au profil caché un éclat, celle-ci inonde l'arrière plan restituant un contraste intéressant à l'ensemble

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

A l'heure cosmique, cette jolie danseuse affiche 9 heures un quart et l'on peut ajouter que ses aiguilles sont fort jolies.

Merci Henri.

Amicalement.

Roger

Archives du blog