lundi 20 février 2012

Le manteau de Gogol...

5 commentaires:

François a dit…

Dans mon souvenir,le personnage de Nikolaï Vailievitch Gogol n'était pas aussi grand et costaud mais en effet le manteau aurait pu être celui ci.
Et il est aussi sur un pont non pas à regarder la Nèva mais la Seine.
La réalité dépasse une fois encore la fiction.
François

Pascale a dit…

Comme l'a si bien dit quelqu'un sur ce blog, Henri trouve toujours des personnages de fiction et celui ci est troublant par son allure et comme vous le dites François :" Le manteau aurait pu être celui-ci".
Bonne journée
Pascale

Isabelle a dit…

Aucun rapport avec la fourrure du 23 janvier mais j'y retrouve le même "décalage" pour ce qui concerne les personnages.Je crois que l'un de mes prochains ouvrage à lire sera le "Manteau de Gogol"

Isabelle

Mireille a dit…

A ma grande honte,je n'ai pas (encore)lu "le manteau" de Gogol,mais l'incongruité de la tenue de ce personnage me frappe:les bottes,la casquette,le fameux manteau.Rien ne va ensemble.
J'aime le ton gris argenté de ces quais de Seine qui traduit bien l’extrême rigueur du temps qui régnait au moment de la prise de la photo.
Mireille.

Gilbert a dit…

Oui, François, vos souvenirs sont bons car dans la nouvelle le personnage est petit,pas très propre et insignifiant.
J'ai lu cette nouvelle dans une édition avec dossier publié par Flammarion qui en présentait d'autres comme "Le journal d'un fou", "Le nez"etc..etc..Je n'ai pas lâché cet ouvrage de nouvelles fantastiques et cocasses.
Voici un extrait d'une perle du cinéma Italien.

http://www.youtube.com/watch?v=a93w35nQyAU&feature=related

Merci Henri.
Gilbert

Archives du blog