lundi 19 septembre 2011

Sauf vélo...

7 commentaires:

Mireille a dit…

Finies les photographies "légères" de cet été?
J'avoue que celle-ci me donne le cafard:cet homme seul et blessé qui peine à marcher,et qui est dominé par un personnage qui semble plein d'arrogance,ce vélo brisé(qui,pourtant ne semble pas avoir franchi le sens interdit!),ces grilles...
Décidément,c'est la rentrée,les jours qui raccourcissent,les jours de pluie,...
Finis ces moments d'insouciance estivale,mais je fais confiance à Henri pour qu'il déniche quelques scènes cocasses,de temps à autre,pour me faire encore sourire.
Mireille.

Giles a dit…

Il n'a pas remarqué que c'est une entrée interdite sauf si on roule à vélo ?

François a dit…

Vous avez le moral à zéro, Mireille?
Quant à moi, je trouve que cette photo nous donne à réfléchir car Henri comme "photographe des rues" nous montre combien parfois l'on peut assister à des scènes de ce genre.
Je veux dire sur le mépris des personnes et des objets, le cynisme et l'arrogance représenté par le personnage sur le mur et combien de vélo ais-je vu ainsi à terre comme abandonné.
Et cet homme au milieu de la rue est la, comme la difficulté qu'il y a dans la vie pour avancer parfois.
Oui, cette image n'est pas anecdotique et signifie beaucoup.
En tous cas, elle ne nous laisse pas indiffèrent.
François.

Gilbert a dit…

En forme de réhabilitation de cette pauvre bicyclette tombée à terre et comme oubliée.
http://www.youtube.com/watch?v=OCjw6HKDbO8&feature=related

Gilbert

Henri Zerdoun: a dit…

@ Mireille,Je ne crois pas saisir que des photos légères ( par ex :photo des SDF jouant aux échecs ou bien la petite attachée à sa mère) Mais, j'ai toujours pensé que l’état d’âme dans lequel nous sommes pour lire un livre, regarder un film ou une photo avait des répercutions sur notre façon d' appréhender le "monde". Et à vous lire Mireille, on perçoit votre coup de "spleen".
@ François,je suis assez d'accord avec ce que vous énoncez.
@ Giles, il est trop préoccupé de se maintenir en équilibre (j'en parle avec expérience, surtout après mon 1er AVC.)
@ Gilbert, toujours vos petites vidéo excellentes.
Bonne journée à tous,
H.Z

Mireille a dit…

A François et Henri,

Vous avez raison tous les 2 mais par moments,la mémoire est sélective et ne veut retenir qu'une certaine légèreté,et,aussi il m'arrive d'avoir envie de dire, comme Anne Sylvestre dans une de ses chansons:"lâchez moi,j'ai déjà donné" quand j'écoute les nouvelles à la radio,ouvre le journal,regarde autour de moi.etc...Oui,parfois,un certain découragement me saisit et sans doute un peu d'égoïsme.
Mais,ça passera sans doute...
Quand les feuilles de l'automne seront toutes tombées,j'attendrai à nouveau celles du printemps!
Mireille.

Henri Zerdoun: a dit…

Oui, Mireille, ça passera comme vous le dites...Les infos dont vous parlez (journaux, télé etc..) sont des vecteurs anxiogènes et sont faites pour nous ôtez le bon gout de la vie.
Alors ne les écoutez pas trop, ne pas donnez prise et respirez!!
BAV,
Henri

Archives du blog