lundi 1 août 2011

L' èchec...

13 commentaires:

François a dit…

Votre titre est très approprié.
Cette photo est une belle illustration du magnifique roman de Stephan Zweig sur la déchéance d'un joueur d'échec.
Bonne journée.
François.

zoé lucider a dit…

Ca me rapelle un campement de SDF proche de la bibliothèque F. Mitterand où deux types étaient penchés sur un écran vidéo.

Mireille a dit…

"C'est là que naissent les histoires,là, dans l'œil de celui qui regarde."
Wim Wenders....

....et Mireille.

Giles a dit…

Si ces hommes savent jouer aux échecs ils pourraient sûrement occuper un emploi mais seulement voilà : ils n'ont pas le « profil » (25 ans, 1m90, athlétique, 15 ans d'expérience, diplôme en droit, ingénieur et connaissant le japonais, l'anglais et l'allemand, MBA, marié, libre de voyager aux États-Unis deux fois par semaine, non-fumeur) exigé de nos jours ; tout ça pour vendre des aspirateurs.

Henri Zerdoun: a dit…

Mais Giles s'ils ont 25 ans et 15 ans d’expérience à quel age ont ils commencé à travaillé et finir leurs diplômes???

@Zoè non, c'est à l’opposé mais je connais l'endroit dont vous parlez...

@ François, lorsque l'on voit un jeu d'échec on ne peut s’empêcher de penser à lui.

@ A quand ce film avec Wim, Mireille??

H.Z

Giles a dit…

Henri,

Ma « petite annonce » est fondée sur une que j'ai vue dans Le Monde… il s'agissait sans doute d'une coquille mais elle révèle le « jeunisme » ambiant.

Mireille a dit…

Oui,Henri,pendant un temps,j'ai été fascinée par les films de W.Wenders:"Alice dans les villes","Au fil du temps",... (savez vous qu'il est aussi photographe?)puis,je l'ai moins "suivi" mais j'aime toujours l'entendre avec sa voix si douce et son charmant accent et "Les ailes du désir" reste pour moi un des plus beaux films que j'ai vus.
Je vous envoie un de ses anges (P.Falk ou B.Ganz?)pour veiller sur vous!
Mireille.

Henri Zerdoun: a dit…

@ Gilles, pas de soucis on est encore bon !!

@ Mireille, votre ange n' est pas arrivé avec votre commentaire (??) Je l'attends. Sinon, bien sur que je connais les films, les expos et les ouvrages de wim Wenders. A ce propos il existe des livres d'entretiens sur la réflexion qu'il a avec la photographie en particulier et les images en général, je m'y replonge de temps en temps.
BAV,
H.Z

Mireille a dit…

Il arrive sans doute que les anges se fassent attendre(il ne faut pas cesser de croire en eux) et même que certains (comme Damiel interprété par "mon cher" B.Ganz)souhaitent connaitre notre condition d'humains!
Nous sommes loin de nos joueurs d'échecs!
Je ne connais pas les livres que vous évoquez mais,j'aimerais découvrir, un jour, celui que le regretté Michel Boujut a consacré à W.Wenders.
Bonne fin de semaine aux blogueurs aoûtiens.
Mireille.

Henri Zerdoun: a dit…

@ Mireille,
Ces ouvrages sont " La logique des images" Éditions l'Arche et l'autre " La vérité des images " chez le même.
Bonne journée.
H.Z

Mireille a dit…

Merci,Henri,pour ces précisions.
Et,il y a aussi "Wim Wenders" par M.Boujut (Champs-Flammarion).
A bientôt.
Mireille.

Vinosse a dit…

On ne peut pas dire que le roman de Zweig parle de la déchéance d'un joueur d'échec... Il me semble que c'est plus "fou" que ça ...

François a dit…

Tout d'abord Vinosse, laissez moi vous dire que parfois en allant chez Zoè Lucider, je lis votre blog et je vais voir les liens mis en ligne.
Vous avez raison pour le roman de Zweig, peut-être,je me suis mal exprimé ce que je voulais dire c'est que j'ai pu constater chez plusieurs SDF une perte des repaires et parfois d'identités approchant la folie dans leurs déchéances.Et, aussi, chaque fois que je vois un jeu d'échec,je ne peux m’empêcher de penser à ce roman, ce qui fut le cas lorsque j'ai vu cette photo. Et l'homme qui boit n'est pas loin de la folie dont je vous parle (je le perçoit ainsi)
Bien à Vous.
François.

Archives du blog