lundi 7 mars 2011

Cheveux gris, bèrêt rouge et chat noir....

13 commentaires:

Gilles a dit…

... et pantalon et sac noirs. Si celle-ci ne lit pas Le Rouge et le Noir le hasard fait mal les choses !

(Était-elle aimable ?)

François a dit…

Bonjour,
Je savais que pour cette série vous trouveriez ce qu'il manquait.
En plus, j'adore les chats pour moi ils sont synonymes de souplesse et de liberté.
François.

Anonyme a dit…

À première vue, si on n'affiche pas la photo en grand, cette femme ressemble un peu à la reine Elizabeth d'Angleterre.

Henri Zerdoun: a dit…

Gilles,
As tu bien nettoyer tes verres de lunettes???

@ François,
je partage avec vous cette "sympathie" envers les chats.

H.Z

jana a dit…

@ Giles
Eh bien oui, maintenant que je regarde à nouveau.. un petit peu de sa Majesté d'Angleterre.. un tout petit peu !

@ Henri.. mes lunettes sont nettoyées.. mais il est temps que je fasse changer les verres..

Joyeuses lectures, et fin de semaine à tous

Anonyme a dit…

Magnifique série, Henri, dont certaines de ces femmes on dirait qu’elles lisent avec son corps.

Cette dame à un air très ‘académique’, un petit cahier à portée de sa main, pour prendre des notes…

Il manque encore une femme qui lit sur la plage...

Pour éviter les contorsions amusantes pour maintenir le livre ouvert, dont en parle Gilles, je préfère les vieux livres :

«Je lis des vieux livres parce que les pages tournées de nombreuses fois et marquées par les doigts ont plus de poids pour les yeux, parce que chaque exemplaire d'un livre peut appartenir à plusieurs vies. Les livres devraient rester sans surveillance dans les endroits publics pour se déplacer avec les passants qui les emporteraient un moment avec eux, puis il devraient mourir comme eux, usés par les malheurs, contaminés, noyés en tombant d'un pont avec les suicidés, fourrés dans un poêle l'hiver, déchirés par les enfants pour en faire des petits bateaux, bref il devraient mourir n'importe comment sauf d'ennui et de propriété privée, condamnés à vie à l'étagère»

-Trois chevaux
Erri de Luca

Bonne journée, Henri. Bonne journée à tous.

Candi
« Kidnapée » par les circonstances, de temps en temps ; mais qui revient toujours.

Gilbert a dit…

Oui Candi, Henri "nous gâtes" avec cette série de lectrices.
Cette photo m'a donné envie de vous faire découvrir a toutes et a tous cet auteur (si ce n'est déjà fait)

http://www.youtube.com/watch?v=PVr5EgKLHkI

Henri, je pense que vous aimerez.

Gilbert.

Henri Zerdoun: a dit…

@ Candi,
Mais nous lisons tous (tes) avec notre corps.
Au risque de vous décevoir Candi, il n'y aura pas de personnes lisant sur la plage, tout simplement car je ne fréquente pas les plages et que je n'aime pas ces endroits.

@ Gilbert,
Ce chanteur me rappelle un peu "le timbre" de voix de Serge Règiani mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec le sens de ce qui est dit car il est des jeunes avec déjà (hélas) un esprit vieux et une mentalité archaïque, d'opinions toutes faites et des vieillards encore très jeune dans leurs têtes encore très curieux de la Vie et dynamiques .
Comme quoi, comme disait l'autre, "Le temps ne fait rien à l'affaire".
BAV,
H.Z

Anonyme a dit…

Mais si, Henri !, sur la plage de PARIS !

Belle chanson, Gilbert, même si elle nous rend bleues à l’âme.

Bonne fin de semaine à tous !
Candi

« Vieillir c’est avoir tous les âges… »
Victor Hugo

Anonyme a dit…

J'avais écrit cela au début de pariplage :

Dictionnaire des idées à la con

PARIPLAGER v. intr. (2002 ; de Paris et plage [1290 ; var. plaie])
Verbe du 1er groupe, se conjugue comme Puer, exception faite de la 1ère personne du singulier (ex. que tu pariplageasses, qu’il ou elle pariplageât, que vous pariplageassiez…)

1. Magnifier la rive droite de la Seine parisienne en un temple du bon goût, grâce aux bacs à sable aromatisés au sel de Guérande, aux parasols brevetés Monsieur Hulot et à quelques Palmacées en pots.
ex. : Le quai de l’Hôtel de ville, pariplagé depuis l’an dernier, sera prochainement rebaptisé « Promenade Bertrand » (…)
Les Verts (Feuille de chou, 2003, hors-série « L’Ecologie Capitale »)

ex. : (…) vous n’avez pas le monopole de la vulgarité. Vous avez voissurbergé, nous pariplageons (…)
Réponse de Y. Cochet à la réflexion de F. de Panafieu : « … grever le budget de réhabilitation du parc HLM pour un projet aussi inepte, inadéquat et inesthétique… »

2. Faire à Paris sur les quais, ce qu’on n’avait jamais osé faire qu’en bord de mer. V. s’Etaler, s’Exposer, se Répandre, s’Exhiber.
ex. : Moi, quand je les vois pariplager topless face à la Conciergerie, j’ai le cadran qui marque midi (…)
Témoignage de Loulou (TF3, C’est ton choix, 21 juillet 2003)

3. Fig. Assumer, voire revendiquer, sa condition animale.
ex. : Non mais, toi qui pariplageais à qui mieux mieux cet été, me reprocher de croquer des cacahouètes au lit (…)
(Queneau, Julot mon ennemi)

CONTR. Pariflâner

21.07.2003
MF :-) pour H.

Henri Zerdoun: a dit…

@ M.F,
Il y a de "l'Oulipo" dans votre texte si corrosif et si drôle!!
Je partage votre point de vue et je dis Bravo.
Amicalement,
H.Z

Anonyme a dit…

@ M.F.

Tu ne veux pas que les pauvres puisse faire la baignade, c'est ça ?

Anonyme a dit…

À M.F.

Tu ne veux pas que les pauvres aillent à la plage, c'est ça ?

Archives du blog