vendredi 25 avril 2008

205

8 commentaires:

Anonyme a dit…

L'Infinie variation humaine… On dirait une figure du Moyen-Âge.
 
Est-ce qu'il t'a dit quelques mots ?

Etienne Lejeune a dit…

Photo émouvante d'un visage
Buriné,esquinté, abimé par "la vie" et quel visage!
ça n'a pas du être facile tous les jours pour cet homme, il à, je pense, trimer dur.
Mais ses doigts sont longs et fins.
Que faisait -il avant d'en être là ?
Ce qui rappelle la crise aux États-Unis dans les années de récession car on en voit de plus en plus dans les rues.
Bonne journée à tous.
Étienne Lejeune

Henri Zerdoun: a dit…

Bonjour Gilles,
Oui, Gilles, nous avons parlé.
Car après avoir fait ma photo, par respect, j'ai été le voir pour lui dire que je l'avais pris.
Il était content.Puis, il m'a demandé une cigarette comme je n'en avais pas, je lui donné le peu que j'avais sur moi comme monnaie. Je lui ai demandé ce qu'il faisait, il m'a répondu qu'il dormait là sur ce banc et qu'il était là tous les jours et que je pouvais venir le voir si je le voulais.
_______________________________

Bonjour Étienne,
Lorsque j'ai vu ce visage, j'ai pensé immédiatement à un portrait qu'avait peint Rembrandt.
C'est très juste ce que vous dites à propos de ses mains, je me suis fait la même réflexion lorsque je les ai vues.
Oui, nous en voyons de plus en plus dans les rues.
Amicalement à vous deux.
H.Z

Anonyme a dit…

Attendrissant personnage : les mauvais détours de la vie… Ses belles mains : on dirait un pianiste… A-t-il renoncé à son idéal ou a-t-il rencontré son chemin… ?

Je m’en souviens d’avoir parlé avec un homme qui ressemblait à celui de la photo, que l’on avait croisé, à quatre heures du matin, dans la gare du Greyhound, à New-York. Il parlait six langues, dont ma langue maternelle.

Bonne journée à tous.
c.

Henri Zerdoun: a dit…

Candi à dit:
"A-t-il renoncé à son idéal ou a-t-il rencontré son chemin… ? "

Chère Candi bonjour,

Beaucoup doivent voir des histoires sur leurs vies à raconter..
Mais selon moi, il y a ceux qui sont "debout" et ceux qui restent "assis" car certains ont plus de ressources que d'autres.
Amicalement,
H.Z

Sylvaine V. a dit…

Ce qui est étrange c'est que tu l'as
appelé "Allumettes et mégots"
Sylvaine

Henri Zerdoun: a dit…

Bonjour Sylvaine,
Ton site est tout de même "incroyable"!!
Tu sais, je donne les noms qui me viennent sur mes photos uniquement pour des questions de classements et de facilités et comme a ses pieds, j'ai vu le nombre d'allumettes consumées, ça me paraissait évident comme titre.
Très bonne journée à toi.
Amicalement,
H.Z

christiane a dit…

Votre regard est là très doux à cet homme, il ne l'agresse pas, il le laisse fixer au loin quelque chose ignoré de nous et qui, peut-être, adoucit sa vie : un souvenir, un rêve, une lumière...
ou quelque chose qu'il regarde avec attention. les deux exigent la même fixité (regard intérieur ... extérieur...)
beaucoup d'élégance dans une grande précarité...

Archives du blog